search
top

Bêta Lecteur Vs Correcteur

(Cet article a été publié sur mon Rant Book sur Wattpad en premier lieu)

La fonction de bêta lecture étant très souvent confondue ou amalgamée avec celle de correcteur, je voulais mettre mon grain de sel. Si certains ont une autre définition ou appréciation, n’hésitez pas à intervenir. L’échange reste la clé du savoir.

Correcteur

Commençons simple. Le correcteur. Que fait-il ?
Il corrige (je vous avais dit qu’on ferait simple…). Le correcteur va se focaliser sur l’orthographe de votre plume. Oui, mais pas que. Il va aussi voir la grammaire et la conjugaison, évidemment. Il doit aussi s’occuper de la ponctuation et de la syntaxe. Là, c’est déjà plus compliqué. Il gérera aussi la concordance des temps du coup (même si cette dernière est censée avoir déjà été vue au préalable). Ça fait pas mal de choses finalement. Les répétitions ? Aussi, oui mais normalement, à ce moment, il ne devrait pas y en avoir trop. Normalement, son travail s’arrête là. C’est déjà énorme.
Les différents correcteurs avec lesquels j’ai travaillé avaient chacun leur méthode, mais en général, ils relisent le texte plusieurs fois en intégralité.
Pour moi, le correcteur devrait être le dernier à manipuler le texte. Et il est important qu’il ne fasse aucune correction.
QUOI ?!?
Aucune correction sans l’aval de l’auteur. Pour la bonne et simple raison, que parfois les correcteurs (surtout lorsque c’est la première fois qu’ils travaillent avec vous) ne connaissent pas forcément votre univers.
Exemple tout bête : vous avez un personnage qui s’appelle Ribeiri dans votre histoire. Ou du moins qui s’essprime comme lui. Dans un dialogue, il va donc avoir des tics de langage que le correcteur pourrait ne pas identifier tout de suite. Il va donc corriger violemment et gommer toutes les fautes de français (en pensant au passage que vous êtes une quiche en Bescherelle). Si, comme l’un de mes correcteurs, il lit en plus votre histoire dans le désordre pour ne pas se laisser porter par l’histoire, ça peut être catastrophique.
Evidemment, pour le tic de langage, ça n’arriverait pas, ou sinon votre correcteur n’est pas très malin, c’était juste pour l’exemple.
Bref, donc si le correcteur est le dernier à bosser, le boulot de bêta lecture vient avant ? Oui…

Bêta lecteur

Le bêta lecteur n’est pas là pour corriger. Il peut évidemment le faire, s’il voit des fautes, mais ce n’est pas son job. Lui est là pour faire le même boulot qu’un script au cinéma. Il valide la continuité, la cohérence et la logique du récit. C’est lui qui risque de dire « cette scène est sans intérêt » ou « là, il manque un paragraphe pour décrire comment il passe du huitième étage de son immeuble à la gare de métro ». C’est lui aussi qui diagnostiquera un problème entre la scène 3 du chapitre deux, quand Mike perd son bras gauche dans un affrontement de flûtes à bec et la scène 2 du chapitre 9 quand le même Mike prend sa cigarette dans sa main gauche, car la droite est occupée à répondre au téléphone.Beta lecteur
Bien souvent le bêta mord un peu sur le boulot du correcteur en traquant les concordances de temps, les syntaxes douteuses et les répétitions.
Il s’attachera également à vérifier que chaque personnage a un caractère bien défini. Que l’objectif du héros est cohérent. Que le synopsis est respecté. Que la chronologie est cohérente. En bref : que l’histoire tient debout.
Il est très important de bien garder en tête (au moment du choix de votre cobaye) qu’un bêta lecteur n’a pas besoin d’aimer l’histoire qu’il lit. Au contraire même, plus son regard sera critique, plus il sera efficace !
Le bêta n’est pas votre ami, c’est lui qui vous fera pleurer quand, après des heures de travail sur un simple paragraphe, il dira un truc du genre « Mike n’a aucun charisme, tu devrais refaire se paragraphe en intégrant son passé de baby-sitter de cancrelats. Ça aidera à se rendre compte qu’il aime vraiment les insectes et qu’il a un cœur… ». C’est également lui qui risque de vous dire « c’est un super chapitre, très bien écrit et sans faute de frappe. Mais il n’apporte absolument rien à ton intrigue et n’est pas du tout dans le même style que le reste du récit. Alors soit tu le vires, soit tu réécris tout le reste ! »
Ouais… le bêta lecteur est un salop. Mais il travaille pour le bien de votre texte, pas le vôtre. Attention encore, le bêta ne va pas écrire à votre place. Des fois, il en est capable, là n’est pas la question. Il pointe les erreurs, donne des pistes, mais n’écrit rien.
C’est un boulot méticuleux et super long. Parce qu’à chaque correction, le bêta relit le même passage pour valider.

En général, je trouve que c’est mieux qu’un bêta relise le texte une fois qu’il est achevé. D’abord, parce que l’auteur ne sait pas toujours comment il va faire tel ou tel chose et peut faire des retours au chapitre 3 alors qu’il en est à l’écriture du 22. Les changements de ce fameux chapitre 3 pour mieux coller avec le 22 peuvent impacter indirectement le 16 et le 9 et le bêta doit donc tout se farcir à nouveau…

Voilà. J’espère vous avoir un peu éclairé sur la différence entre bêta et correcteur. Si ce n’est pas le cas ou si vous avez un point de vue différent sur la question, n’hésitez pas : intervenez !

Share

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top